fren

L'actualité

Le secret d'Alienor

Hier nous étions de sortie sur les terres de Salva Terra fin de participer au tournage du film « le secret d’Aliénor ». Expérience plaisante et drôle. Les patrouilles de gardes, composées...

Ternand - 16 mai 2017

Ternand - 16 mai 2017

     En cet année deux mil dix sept, le seizième jour du mois de mai, s'est déplacé l'atelier calligraphie en l'école de Ternand.      Pour des activités extrascolaires, douze élèves...

Belleville - 14 mai 2017

Belleville - 14 mai 2017

   En cette année deux mil dix-sept, le quatorzième jour de mai, nous sommes allés vous faire découvrir notre association au centre sportif Joseph Rosselli dans la ville de Belleville,...

astrum ou motte castrale

 

Une motte castrale est un type particulier de fortification de terre, typique au Moyen-Age.

Elle est composée d'un réhaussement important de terre rapportée, de forme crculaire : le tertre. Il existe plusieurs formes de ce type d'édification, souvent appelées à tort "mottes féodales" dans toutes les régions d'Europe.

La plupart du temps, le tertre était entouré d'un fossé, le sommet étant occupé par une forte palissade. Un fortin de bois était aménagé avec une tour de guet ressemblant à un donjon. La motte castrale est en quelque sorte un château fort primitif.

Au Xème siècle, en Europe occidentale, l'armée carolingienne devient trop lourde pour répondre aux attaques des vikings et des sarrasins. La défense s'organise donc localement autour des mottes, utilisant des matériaux peu coûteux et disponibles de partout, et faciles à construire. Peu à peu la motte castrale matérialsie l'autorité par son élite guerrière. Le seigneur assure la protection d'un axe (souvent un village) commercial et économique, et la motte devient le centre d'une organisation durant l'an mil. Elle peut servir de résidence seigneuriale et favorise a vie économique. Les mottes, qui se généralisent au début du XIème siècle, se développent réellement au XIIème siècle.

Les conflits d'intérêt de l'aristocratie et du clergé avec les châtelains entraine le mouvement de la "paix de Dieu" qui redéfinit la répartition des rôles dans la société médiévale. La motte castrale est donc un élément majeur de la structuration de la féodalité dans l'Occident médiéval.

 

Caractéristiques des mottes castrales

 

Longtemps, le nom de "motte" a été attribué à toute élévation artificielle de terre.

Le château ne devient plus un simple retranchement défensif comme on en a vu durant le haut Moyen-Age. A partir du Xème siècle, sa fonction défensive se transforme progressivement en "une résidence fortifiée d'un puissant et de son entourage". Le château de l'an mil remplit trois fonctions : la résidense seigneuriale, la défense et le symbolisme culturel et social.

Le château à motte se caractérise par deux éléments principaux : la motte et la basse-cour. La motte est un tronc de cône aux flans pentus dont l'inclinaison est globalement de 30° et dont la hauteur varie de 4 à 15 métres. Sur le sommet s'élevait une tour en bois entourée d'une palissade ou d'un muret.